top of page
  • Photo du rédacteurEmilie

Réussir son business plan : les 7 étapes indispensables

Dernière mise à jour : 14 avr. 2023


Vous avez une super idée et voulez la concrétiser sur le terrain en créant votre propre société ? Ou tout simplement, vous êtes déjà chef-fe d’entreprise et souhaitez développer ou modifier votre activité ? Tout cela se prépare à travers la réalisation d'un business plan.


Dans cet article, zoom sur le business plan, ce que c’est, à quoi ça sert et comment le construire efficacement dans le cadre de la création/reprise d’entreprise ou d’une modification de son activité.


Qu’est-ce qu’un business plan ?


Pour faire simple, un business plan, c’est un document qui permet de fixer la stratégie financière et commerciale de sa future entreprise pour favoriser son développement. C’est, en quelque sorte, une “maquette” qui permet de structurer son projet et d’en exposer le plan d’actions :


• Quels objectifs ?

• Quels moyens pour les atteindre ?

• Combien de temps pour y parvenir ?


Le business plan fixe également le modèle économique de son entreprise et le retour sur investissement attendu pour une période donnée. Il est donc tout autant indispensable en cas de création ou reprise d’entreprise, que dans le cadre d’un projet de développement de l’activité de l’entreprise.


Les 6 avantages du business plan


Le business plan, utilisé dans le cadre d’une création ou reprise d’entreprise, est le document qui structure votre projet, qui vous permet de le présenter et de le vendre à de potentiels investisseurs ou banquiers.


Vous y détaillez de façon précise la stratégie de votre entreprise (production, distribution, communication, relation client,…). Et mis à jour régulièrement, il devient un allié précieux dans la gestion et le développement de votre entreprise.


Parmi les avantages qu’il vous apporte :


1. La diminution de votre charge mentale


Poser sur papier ces milliers de choses auxquelles vous pensez libère votre charge mentale.


2. Le sentiment de réassurance


Réaliser votre business plan vous permet de vérifier la viabilité de votre projet, de modifier certaines choses si besoin pour vous rassurer et rassurer vos partenaires.


3. L'assurance de ne rien oublier


Réaliser son business plan, c’est un peu comme cocher les cases d’une check-list indispensable à la bonne réalisation de votre projet. Ce document vous aide à penser à tous les points importants dans votre étude préalable.


4. Une meilleure organisation


En rédigeant votre business plan, vous vous obligez à agir de façon ordonnée, à structurer votre projet étape par étape.


5. L’obtention de financements


Sans business plan complet, il est impossible d’obtenir des financements, d’accéder à un prêt d’honneur ou un prêt bancaire.


6. Un bon argumentaire de présentation


Votre business plan est un document ressource qui vous permet de présenter votre projet à des clients, des partenaires, des fournisseurs, etc.


Comment réaliser un business plan en 7 étapes ?


Un business plan se doit d’être clair et concis. Il doit également être exhaustif et faire preuve de transparence, notamment en ce qui concerne les besoins financiers. En bref, il doit représenter au mieux votre vision et montrer que votre projet est fiable. Et voici les 7 étapes à suivre pour concevoir un business plan efficace.


1 ) Présenter l’équipe


La présentation du ou des porteurs de projet constitue LA partie à ne pas négliger dans un business plan. Le but étant de répondre à ces questions :


• « Pourquoi je veux créer cette entreprise ? »

• « Pourquoi suis-je la bonne personne pour monter ce projet ? »


Prenez le temps ici de détailler :


• votre expérience professionnelle

• vos compétences

• vos forces

• vos faiblesses

• et vos motivations


Ainsi que celles des autres membres de l’équipe projet.


En effet, les compétences du créateur, ainsi que leur complémentarité avec celles de ses éventuels coéquipiers, comptent tout autant dans la réalisation du projet que l’idée même du projet.


2 ) Effectuer une étude de marché approfondie pour comprendre les tendances, les besoins et la concurrence de son secteur d’activité


L’étude de marché vous permet à vous, créateur, ainsi qu’aux investisseurs, d’évaluer si votre projet est viable sur un marché réel.


Il s’agit simplement de savoir si votre produit ou service va rencontrer sa clientèle. Il est donc important de donner une vision globale du marché visé avec :


• sa taille

• sa maturité

• la réglementation en vigueur

• l’étude de la concurrence

• qui sont les clients potentiels

• ce dont ils ont besoin

• …

Pour faire une étude de marché, plusieurs étapes sont importantes à respecter.


La première est celle de la recherche documentaire. Vous intégrez dans cette partie, des éléments chiffrés issus de sources officielles et d’organismes faisant des études au plus proche de votre activité. Vous êtes alors en mesure d’identifier votre cible, vos concurrents, la taille du marché, vos fournisseurs … Soit tout votre environnement.


Le deuxième temps de votre étude de marché est l’enquête terrain. À ce moment-là, ce ne sont plus les sources officielles qui vous donnent les informations, mais bien vos futures parties-prenantes (clients, fournisseurs, partenaires…). Cette étape permet de confirmer que votre produit trouvera preneurs.


La troisième et dernière partie de l’étude de marché est l’analyse. Toutes les informations récoltées vous permettent de savoir si votre projet est viable ou s’il faut y apporter quelques améliorations.


3 ) Présenter ses offres


Qu’il s’agisse d’un produit ou d’un service, l’offre que vous allez proposer est le cœur de votre projet. Il ne faut donc pas oublier de la présenter, et ce, le plus précisément possible.


Ainsi, dans cette partie du business plan, vous exposez entre autre :


• la gamme des produits ou services (dans le cas où il y a plusieurs produits)

• les caractéristiques techniques des produits (taille, poids, matière, utilisation…)

• leurs points forts et leurs points faibles

• les besoins auxquels ils répondent

• leur différenciation par rapport à des produits ou services concurrents

• les évolutions futures prévues

• …


4 ) Exposer son modèle d’affaires


Le business model - ou modèle d’affaires - est le cœur de votre business plan. Il est plus proche du concept que de la prévision. Il présente la stratégie entière de l’entreprise et répond à la question « comment l’entreprise va-t-elle générer du profit ? ».


Ainsi, vous pouvez y décliner en détail :


• vos produits / services

• votre segment de clientèle

• la nature de la relation que vous allez mettre en place avec vos clients

• la manière dont vous allez distribuer votre produit

• les activités clés de votre entreprise (celles indispensables à la distribution de votre produit)

• les ressources nécessaires (matérielles, humaines et financières)

• vos partenaires clés (ceux sans lesquels vous ne pourriez pas exercer votre activité)

• votre structure de coût (ce que l’entreprise va dépenser pour fabriquer, promouvoir, distribuer ses produits)

• et les sources de revenus (abonnement, vente, location, prix fixes, prix variables…)


5 ) Réaliser un prévisionnel financier


Après avoir montré que votre projet possède un potentiel commercial intéressant grâce à l’étude de marché, vous devez maintenant convaincre les investisseurs de sa viabilité financière. C’est l’objectif premier du prévisionnel financier.


Le prévisionnel financier est réalisé en général sur une période de 3 à 5 années. On prévoit sur chaque année que l’entreprise vendra tant de produits, achètera tant de matières premières, remboursera tant d’intérêts pour ses emprunts …


Tous ces éléments, et bien d’autres, se trouveront dans différents documents comptables dont :


1. Le compte de résultat


⇒ qui retrace l’activité de l’entreprise sur un an et prend en compte ce qu’elle gagne (produits) + ce qu’elle dépense (charges), montrant ainsi son niveau de performance


2. Le bilan comptable


⇒ qui photographie à un instant T ce que possède l’entreprise (actif) et ce qu’elle doit (passif), montrant la santé de cette dernière


3. Le plan de financement


⇒ qui mesure le besoin de trésorerie pour le lancement de l’entreprise (achat de locaux, de machines, de brevets, de logiciels …) ainsi que les ressources mises en place pour financer ces besoins (apports, emprunts, subventions …)


4. Le plan de trésorerie


⇒ qui prend en compte les encaissements et les décaissements de trésorerie de l’entreprise. Il se détaille mensuellement sur chaque exercice (année) du prévisionnel et a pour but de montrer que la trésorerie de l’entreprise ne mettra pas en péril son activité.



Conscients de l’importance d’un bon accompagnement dans cette étape clé de la création de votre entreprise, chez Abcdz, nous vous proposons plusieurs formations sur-mesure. Par ici pour en savoir plus.


6 ) Prévoir un plan d’actions pour mettre en oeuvre les différentes parties de son plan d’affaires


Jusqu’ici, votre business plan est composé de chiffres prévisionnels et votre stratégie est ficelée. Vous savez comment vous allez distribuer, produire et promouvoir votre produit.


Le plan d’actions va donc vous aider à passer de la stratégie à la réalité.


Pour le construire, nous vous conseillons d’identifier plusieurs objectifs réalisables et d’y associer des actions concrètes.


Par exemple :


• réaliser des cartes de visite, développer un site internet, prévoir des encarts pub, solliciter des témoignages clients, travailler ses réseaux sociaux professionnels (actions de communication)

• recruter un vendeur, participer à un salon, prospecter par mail (actions commerciales)

• améliorer le produit ou son processus de production, créer une nouvelle gamme destinée à une cible précise (actions de recherches et développement)

• …


Sans oublier de déterminer pour chaque action, une échéance et un budget précis.


Ce planning vous permet de ne rien oublier et de tenir vos délais. Cela montre également à vos interlocuteurs qu’une fois l’entreprise lancée, vous avez la volonté d’aller plus loin et de la développer.


7 ) Considérer la finalité de son business plan


Si le business plan contribue à la maturité de votre projet, c’est aussi un élément commercial essentiel pour votre projet de création d’entreprise. Ainsi, il faut penser à l’adapter selon son destinataire. Car banquiers, investisseurs privés, futurs associés ou partenaires potentiels n’auront pas forcément les mêmes attentes ou la même lecture.


Abcdz vous accompagne dans la réalisation de votre business plan


Faire un business plan, c’est mettre son projet sur papier. Cette démarche est donc indispensable pour toute création ou reprise d’entreprise, quel que soit le secteur d’activité ou le statut juridique (micro-entrepreneur, entreprise individuelle, SASU, EURL, etc.).


Prendre le temps de le réaliser soigneusement vous permet de clarifier votre projet et d’en mesurer la viabilité. Et ce, tant du point de vue financier que marketing, industriel, commercial et humain. Car il est probable que le développement de votre concept vous amène à devoir vous entourer de ressources complémentaires. Et c’est à l’aide de votre business plan dûment établi que vous parviendrez à convaincre vos futurs associés ou les banques qui vous aideront à financer votre projet.


Pour apprendre à réaliser votre business plan et en faire un atout, notre organisme de formation en Occitanie vous accompagne en sur mesure. Par ici pour découvrir notre formation à la création d’entreprise. Ou par là pour nous contacter et en savoir plus sur vos différentes possibilités.



À très vite,


Emilie PUAUD-PERICHON


Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page